Citoyen-témoin

Citoyen-témoin

Devenir grand avant de finir vieux (17/02/13)

     Mes plus sincères salutations, cher lecteur!!

 

     Aujourd'hui, mon grand frère fête ses 30 ans...  Quel vieux!! Il ne s'agit bien sur que d'une façon de parler, mais elle vient tout de même signifier quelque chose. Chaque cap de notre vie: avoir 1 an, puis 10, devenir majeur, fêter ses 20 ans, et puis le quart de siècle, les 30 ans, 40, 50, 60... et cela jusqu'à la fin. Je crois que l'on compte finalement autant les années qui passent que celles qui restent avant la mort.

 

     Vieillir. Grandir. Je le dis dans cet ordre? Ou alors.. grandir et ensuite vieillir! Non, ça ne va pas non plus. Y a-t-il seulement une chronologie ou un axe temporel qui les relierait? Pas sur... Vieillir, c'est inexorable. Chaque jour qui passe, chaque minute, nous rapproche de la Grande Fin. Alors que grandir... grandir c'est prendre des centimètres, c'est faire un trait au crayon gris sur le mur, un peu plus haut que le précédent. Grandir, c'est chausser du 39, puis du 45. Mais ce n'est pas que cela, car grandir renvoie également à une direction de sens, comme le dit si bien mon ami Binswanger. Une question de hauteur. Prendre de la hauteur, élargir son champ de vision et d'action.

 

     Je suis en plein là-dedans. Je grandis, et ce n'est pas toujours facile! On grandit toute sa vie. Par étapes, peu à peu. La peur de l'inconnu, le vertige. Comment s'y préparer? En travaillant sa base. C'est le concept de tour. Pour s'élever en toute sécurité, la tour doit reposer sur des fondations solides. Il faut du courage, et parfois même se mettre des coups de pied au cul. Aller vers. Avancer, être spontané, « se lancer au monde ». Évoluer dans sa vie plutôt que de simplement la traverser. On entend trop souvent des récits d'hommes et de femmes qui se retournent derrière eux, lorsqu'ils prennent conscience qu'ils ont vieilli. Ils s'aperçoivent qu'ils ont raté l'essentiel, qu'ils ont manqué de grandir et qu'ils sont simplement devenus vieux.

 

     Grandir? Mais c'est génial! Que de nouvelles portes et de nouveaux horizons. Montez en haut d'une colline, vous verrez! Prenez de solides chaussures, faites quelques efforts, prenez le temps de respirer et de profiter du chemin. Ressentez l'air qui chatouille vos poumons, observez ce qui vous entoure, portez attention aux sensations qui émergent en vous. Vous existez. Une fois en haut, admirez le paysage, plongez-vous dans l'horizon. N'est-ce pas sensationnel?!

 

     C'est aussi simple que cela! Enfin... je veux dire, si c'était aussi simple que cela, je n'aurais surement pas jugé intéressant d'en faire un article. Alors pourquoi? Pourquoi est-ce que le fait de grandir, toute sa vie, peut s'avérer plus difficile qu'il n'y parait? À chacun ses réponses bien sur. Et les identifier, c'est déjà un premier pas en avant!

 

     Peace!



17/02/2013
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres